«Aimer est le grand point, qu’importe la maîtresse,  essay Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ?» – Alfred de Musset I- Etats des lieux du désastre moderne Alfred de Musset avait tort. S’il est vrai qu’un pack de 36 bières blondes de luxe à 2.90€ chez l’épicier du coin peut vous assurer des fins […]

¹ Lecture : 17 min. - Par Shruikan, le 30 avril 2012 - 27 réponses

«Aimer est le grand point, qu’importe la maîtresse, 

essay

Qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse ?»

– Alfred de Musset

I- Etats des lieux du désastre moderne

Alfred de Musset avait tort. S’il est vrai qu’un pack de 36 bières blondes de luxe à 2.90€ chez l’épicier du coin peut vous assurer des fins de soirées alcoolisées (et des ulcères) à prix modique – ce qui est parfois un bon compromis à la bouteille de vodka à 60€ en boîte de nuit -, le plus souvent, il en est de l’alcool comme de la musique : on ne fait pas les choses n’importe comment.

Le problème, c’est que notre génération a complètement oublié le sens du mot «musique». Vous voulez savoir pourquoi ? Parce que les industriels ont remodelé à leur image, dieux de pacotille qu’ils sont, le sens de ce mot pour satisfaire à leurs exigences de rentabilité.

Quel en est le résultat ? Sans rentrer dans des détails obtus, le passage à des politiques de fabrication différentes a amené les concepteurs, au fil des années, à inventer :

  • des formats musicaux qu’un audiophile extrême n’hésiterait pas à qualifier de monstrueux (le MP3, par exemple, que vous téléchargez comme des bienheureux sur eMule ou RapidShare) ;
  • des composants prétendument intéressants et modernes car petits, fiables et fidèles à la clarté du son (entendez par là : moins chers) ;
  • et pas mal d’autres calembredaines comme la junk music embarquée, dématérialisée à tout va. Calembredaines qui ont désacralisé l’écoute du son de la même manière que le McDonalds a désacralisé la pause de midi. Cool la vie. Putain d’époque de merde.
Musique de merde, mode d'emploi

Produit multicolore, marketing alléchant, prix faramineux : la pub version 21ème siècle…

Le marketing de la FNAC est semblable à celui d'Apple

… et si vous ne vous rendez pas compte que toutes les grosses boîtes se ressemblent (ici, c’est la FNAC), on ne peut plus rien pour vous !

Verres McDo : consumérisme de masse

Absolument aucun rapport, mais une de mes exs s’était fait entuber en allant au McDo 6 fois d’affilée pour choper un verre différent à chaque fois. Dites bonjour aux kilos surnuméraires.

Je ne fais que du poncif en vous rappelant que de nos jours, on se balade avec un iPod nano à 140€ dans la poche, pour un coût de fabrication qui est précisément de 34.51€… laissons de côté l’effet de halo des produits Apple et regardons la réalité d’un oeil objectif (objectif, pas médisant : la différence compte) : pour ce prix-là, vous avez droit à un mini écran tactile qui vous donne l’heure, affiche une photo et vous passe dans les oreilles une musique à l’encodage pathétique par le biais d’écouteurs téléchargez Apple qui coûtent quelques dizaines de centimes à fabriquer dans les usines chinoises d’Apple, chez leur sous-traitant Foxconn et ses dizaines de milliers de mains qui bossent 16 heures par jour pour le compte des grosses boîtes américaines et japonaises.

Le son n’en est que plus bas de gamme, tranchant, métallique là où il devrait être doux, il sature trop vite, explose et grésille dans vos oreilles, ainsi que dans celles de vos voisins dans le métro. Il ne restitue pas le spectre musical correctement, avec des aigus trop intensifs et des basses négligées. Et changer votre paire d’écouteurs pour un casque ne modifie pas le problème.
Ceci pour deux raisons : 

  • La première, c’est que l’audiomerde a inondé 85% à 90% du marché grand public. Le casque s’est démocratisé ces cinq dernières années, et les industriels, flairant l’argent de la même manière que les dragueurs en combinaison spatiale Adidas/Lacoste flairent la gente féminine à la sortie des boîtes de nuit sur les Champs Elysées, ont tiré leur épingle du jeu au détriment de vos oreilles.
  • Dans le cas où votre casque ou vos http://www.chicagobearsjerseyspop.com intra-auriculaires seraient de qualité, un facteur limitant vient casser vos espoirs larvaires : votre musique elle-même ! Son format d’encodage et les spécifications de votre lecteur musical (iPod, iPod Nano, iPhone, BlackBerry, Archos, lecteur MP3 sans marque acheté chez Leclerc…) n’exploiteront pas le potentiel de votre casque, à supposer bien sûr qu’il ait du potentiel. C’est exactement comme si vous alliez dans un restaurant pour bouffer Recipe des truffes à 400 euros et que vous les accompagniez d’un kilo de frites trop cuites et d’une platée de mayonnaise. Et encore, ça, parfois, ça peut avoir un certain style ! …

Bref, aurait dit Pépin, n’y allons pas par quatre chemins. Pour pallier ce problème, vous pouvez vous équiper en matos de qualité fabriqué en 2012 et y laisser quelques milliers d’euros, votre assurance-vie et votre rein le plus présentable – comme ce célèbre chinois qui n’avait pas les moyens de s’offrir un iPad. Vous me direz, tant qu’il vous en reste un deuxième…

Ou alors… ou alors, vous devenez un audiophile vintage !

II – Le côté musicalumineux de la Force, rejoindre tu dois

Grand-Mère

AudiophiloWHAT ?

Rassurez-vous, pas grand chose à voir avec votre grand-mère dans cette histoire. Juste une Poradnik histoire de vieux appareils, faits de bois et de métal, fabriqués il y a voilà une quarantaine d’années.

Commençons notre histoire : avant que la musique ne devienne ce qu’elle était, les fabricants ont su donner à la musique les moyens de s’exprimer dans toute sa plénitude, à travers une gamme d’amplis/préamplis/enceintes audio de haute qualité, correspondant à un public aux exigences sonores plus pointues que celles d’aujourd’hui. Et comme toujours, c’était mieux avant : non contents de cracher un son à en faire chialer de joie les bébés phoques, ces appareils, haut de gamme pour l’époque, avaient une gueule d’enfer. Et si vous ne me croyez pas, regardez un peu la photo qui suit, et comparez avec le téléphone qui trône à dix centimètres de votre ordinateur, sur votre bureau. Convaincu ?

Bonjour, je suis un Akai AA 920, je coûte un peu moins de 100 euros en occasion et je vais t’apprendre ce que c’est que le style.

Naturellement, ces appareils coûtaient la peau du cul. Fi de tout cela ! Maintenant, ils ont changé de mains : baladés de grenier en grenier par de nouvelles générations incultes qui n’imaginent pas le potentiel de ce qu’elles tiennent entre les mains, ils prennent la poussière sur les étals des brocantes. Et à des prix pas cassés, mais fracassés : à votre avis, de nos jours, combien peut bien coûter un ampli qui valait, à l’époque, l’équivalent de 2000 euros ? Moins de 200 !

III – Fuir la sodomie, ça coûte cher ?

Faisons donc un de ces petits calculs érectiles qui nous siéent tant : une paire d’enceintes du même acabit, éventuellement un préampli et une platine vinyle si vous voulez la pureté sans compromis ; sinon un cordon pour relier l’installation à votre ordi/lecteur mp3. Félicitations, vous voilà propriétaire d’une flamboyante station qui coûte moins de 500€ et qui écrase littéralement, dans un constat flamboyant et sans appel, 99.99% des installations autoproclamées «modernes», entendre par-là moches, chères et aux sonorités fort douteuses. Tant mieux, c’est bien le but ! Certains magasins de vêtements authentiques l’ont bien compris sur la capitale (je pense à l’excellente marque Melinda Gloss et à leur petite installation Sony STR 2800L (de mémoire), qui a dû leur coûter 80€ sur Leboncoin et qui crache un son qu’aucune machine moderne à 300 balles n’aurait pu surpasser.

Le Sony STR 2800L. Très accessible et tout de même plus stylé dans votre chambre qu’une paire d’enceintes Darty…

IV – Les inconvénients (pour faire semblant)

Alors non, il n’y a pas d’extension de garantie 3 ans en cas de panne de matériel ; oui, il faut savoir évaluer l’état de sa marchandise, et parfois se préparer à la restaurer chez un professionnel, avant de se précipiter sur un achat coup de coeur, parce que la machine peut vous lâcher du jour au lendemain si vous l’achetez sans faire de vérification préalable. Mais bon, vous connaissez le célèbre dicton de La Rochefoucauld (à moins qu’il soit de Chateaubriand ou Lautréamont) : y a des moments où il faut savoir dire stop à la branlette. Amen.

best natural skin care

Modèle Marantz 2270 en une de cet article. Ah, et il a autant de capacités musicales que de gueule. Après, c’est vous qui voyez : le style demande quelques efforts.

V – Où ça se trouve, ces chaînes Hi-Fi vintage ?

 Les amplis, c’est comme les filles : l’orgasme est au bout du fil et vous pourrez le rencontrer partout. En plus sympa.

  • Certains magasins de puristes : c’est cher mais c’est souvent en parfait état. Jetez-y un coup d’oeil pour vous faire une idée de l’univers.
  • Leboncoin : vous trouverez beaucoup de bons modèles dessus côté préampli/ampli/enceintes. En règle très générale – ce qui signifie qu’il y a des exceptions, alors ne m’intentez pas un procès en cas de fail -, les vendeurs sont honnêtes, l’état esthétique est bon, l’état des composants fatigué. Votre ampli peut crachoter si vous le branchez à des enceintes et que vous tournez les potentiomètres (potentiomètre, nom masculin : attribut savant des boutons stylés qui ornent soldes la façade de votre nouveau joujou). Bref, discutez avec le vendeur, faites baisser le prix au maximum, mettez-le au pied du mur et si c’est pas la femme de votre vie, laissez parfois tomber. D’autre part, certains vendeurs sont des confirmés : le prix est légèrement au-dessus de ce qu’il devrait être d’après la cote de l’engin, mais ces gens-là sont honnêtes et vous refileront souvent des machines restaurées, réparées, révisées, dépoussiérées. En clair, faites-vous plaisir mais ayez l’oeil.
  • Ebay : pareil que Leboncoin, version enchères. Demandez un descriptif complet de l’appareil si l’annonce est insuffisante. Préparez-vous à payer une blinde en cas de livraison (les amplis pèsent horriblement lourd, souvent plus de 10 kilos), et les modalités de transport sont particulières parce que c’est du matériel fragile. Le jeu en vaut parfois la chandelle, car on peut parfois trouver des affaires en or massif de l’autre côté de l’Atlantique… et l’état de la machine est souvent excellent – merci les restaurations.
  • Craiglist : site américain de petites annonces. Je le conseille à ceux qui vivent sur place, des amplis qui se vendent 200 balles partent parfois pour 20 balles sur ce site !
  • Les brocantes : pareil que Craiglist, version franchouillarde et dans la vraie vie. En brocante, on trouve plein de babioles incroyablement désuètes et intéressantes ; il s’agit de cultiver son oeil, de s’armer de talent pour négocier les prix et de connaître ses rudiments en la matière, parce que vous risquez de tomber sur de sacrées surprises, du genre un ampli vendu 200 alors qu’il en vaut 80, ou la situation inverse. Mais les bonnes affaires sont parfois stupéfiantes : j’ai acheté mon premier ampli en brocante, il y a un an de ça : il s’agit d’un Akai AM U02 qui se vend plus ou moins 80 euros en occasion. Je l’ai payé 5 euros… le prix d’un grec, bordel ! Il suffit d’avoir du bol et d’aimer se lever tôt le dimanche matin. On consacrera un article aux brocantes sur Batard Sensible : c’est stylé et ça vous fera le plus grand bien.

Je vous conseille la période années 70-80. On atteignait des sommets esthétiques à l’époque (dans le mariage du bois et du métal, des aiguilles analogiques appelées vumètres et des affichages numériques). Plus ancien, et vous savez que c’est du matos qui a des chances de vous lâcher plus vite et de coûter plus cher ; plus récent, c’est souvent plus moche et je trouve le son moins convaincant, mais c’est une question de goûts personnels, et les entorses sont parfois justifiées (mon Akai date de la période 80-90).

Akai AM U02

Mon premier ampli, un Akai AM U02. Période années 80, esthétique passable et écoute assez sympa, surtout pour le prix payé pour l’acquérir : 5 euros. AH AH.

VI – Quelques marques de bâtard

  • Amplis : Akai, McIntosh, Grundig, Sansui, Harman Kardon, Sony, Marantz, Kenwood, Technics…
  • Pour les baffes : si vous pouvez, essayez Grundig, Sansui, Elipso, et les fameuses B&O.
  • Pour les platines vinyle : Pioneer, Grundig, Telefunken, Technics, Akai sont sympathiques et disponibles à des prix raisonnables ; on retrouve les mêmes marques pour ces différents matériels pour une raison évidente : les compagnies qui les fabriquent ont une connaissance assez large du domaine audio – sans blague.
Installation McIntosh

McIntosh, c’est trop cher pour toi.

VII – Quelques sites pour développer le sujet ?

  • AudioKarma : bienvenue chez les fans. Ces types sont de grands malades. Ils adorent l’audio vintage et le font savoir à chacun de leurs posts. C’est un forum qualitatif, reconnu… et américain, donc beaucoup plus sympa qu’un forum français. Lisez, lisez, lisez.
  • Blog Audiophile : le dernier article paru en date, si justement intitulé le steak haché et le Hi-Fi numérique, sera là pour confirmer mes dires : je fais la nique au numérique. Les billets de ce blog sont extrêmement instructifs. Gardez le contact, gardez la pêche.
  • Forum SpikeSéduction : le seul site de développement personnel/coaching qui propose sur son forum un topic sur l’audiophilie intéressant, bien documenté ET avec de belles photos. 22 pages magnifiques : ce serait magnifiquement idiot de se priver d’une lecture pareille.
  • HiFi Listening : un site qui parle de haute fidélité et au design esthétique réussi, ça existe. La preuve. Le blog n’est plus mis à jour, mais côté articles, c’est de la bonne came. Approved.
  • Hifi Vintage Audiophile : prestations de restauration, des images alléchantes, et surtout une esthétique affreuse  : pourquoi vous priver ?
  • Forum Audiophile : sobre, rempli, honnête. Allez leur demander conseil.

VIII – Derniers conseils avant le grand saut…

En hifi vintage, tout est une question de synergie et d’oreille. Il serait stupide de vouloir acquérir artificiellement une oreille musicale en se contentant du matos standard qu’on retrouve chez n’importe quel CSP+ de région parisienne. Un matériel de qualité est un bon début, ainsi qu’un bon parcours musical. Pour ces raisons-là :

  • Inutile d’investir dès le départ dans de l’ancien à 3000 euros. C’est un peu comme de vouloir apprendre à jouer de la guitare sur une Fender 1965 Strat LTD, c’est-à-dire tout à fait ridicule quand on n’y connaît rien.
  • La musique et le style vestimentaire, c’est pareil : la qualité de l’écoute n’est pas la somme de ses composants. Des pièces audio magnifiques mises bout à bout peuvent donner un mauvais résultat si elles ne sont pas faites pour cohabiter ensemble. Vous devez donc assembler votre chaîne préampli/ampli/enceintes de la bonne manière, donc en congruence avec les styles musicaux que vous appréciez, dans un encodage décent (au moins du MP3 320 kbps ; utilisez de la qualité CD sinon, et du Studio Master à chaque fois que vous le pouvez) et dans une pièce adaptée à ce type d’écoute (encombrement, dimensions : eh ouais, les enfants, ça joue sur l’écoute).
  • Réviser votre matériel dans la mesure du possible. Ca ne coûte pas cher – en tout cas, très peu comparé au résultat obtenu – et c’est tellement agréable… ! Et dans le cas où vous préféreriez faire ça vous-même, voir le prochain conseil, qui est…
  • N’ouvrez JAMAIS un ampli à moins de savoir ce que vous faites, et ce TOUJOURS hors-tension ET débranché. Vous pouvez passer un coup de bombe dépoussiérante, ça lui fera le plus grand bien ; pour le reste, à moins d’avoir Bac +3 minimum en électronique, je déconseille. Vous n’imaginez pas les tensions électriques qui sont Paris appliquées à l’intérieur de ces appareils, mais mes amis ingénieurs pourront le deviner : en cas d’électrisation, j’espère que vous avez fait votre chahada ou votre extrême onction, parce que c’est le moment d’avoir une discussion avec le bon Dieu au sujet de toutes ces vilaines choses que vous avez accomplies ici bas.
zp8497586rq
zp8497586rq
Each week we here at For The Win will take stock of the NFL and try to figure out just how these teams stack up. It’s the Power Rankings, and this week I’m going to try and figure out who is good, who is sort of good, who is bad, and who http://www.foakleysaaaa.com makes me sad. Let’s dive in.Content is king in the entertainment industry, as the distribution ecosystem changes to favor more readily accessible, cost effective methods of consuming media. Industry titan Disney (DIS) has relied on its popular sports cable network ESPN, as well as newly acquired studios like Pixar, Marvel, and Lucasfilm to drive its brand of Americana into the modern age, while newcomers like AMC Networks (AMCX) produce highly rated programs to drive viewership higher. 21st Century Fox has a foot in virtually every genre and medium of on screen entertainment through its cornerstone Fox Entertainment Group. In film production, it owns the rights to « Avatar », « X Men », and other highly valuable properties. In television, it produces original shows on basic and cable television like « American Idol », « American Horror Story », and « It’s Always Sunny http://www.footballjerseysuppliers.com in Philadelphia. »Additionally, the various units often share symbiotic relationships. For instance, the company’s FX Networks won the rights to syndicate Fox Broadcasting’s « The Simpsons » for the first time in the show’s quarter century of airtime.All Americans have Maxey a right to a trial by a jury of their peers. This means that at some point in your life, you could serve on a jury. Jurors are selected from a pool of registered voters and licensed drivers. If you are called for jury duty, you are legally obligated to comply with the request, unless you have a legitimate excuse for exclusion. For those who do serve, the courts offer compensation for time missed from work, transportation costs, and room and board if you must stay overnight in a hotel.WR Marquise Goodwin is Cheap Football Jerseys second in NFL averaging 21.5 yards per catch. TE Charles Clay is cheap nfl jerseys second on team with 26 catches but has no TDs. Clay had 35 catches through eight games last season. Bills have 26 sacks, tied for NFL lead and five more than all of last season. The company’s biggest challenge cheap jerseys in its new arena of smartphone gaming may be Pokemon Go a smash hit that benefited Nintendo, but not Fake Oakleys Cheap as much as Mario might since Pokemon was led by partner Niantic. While Super Mario Run depends on beloved characters and a simple control scheme, it lacks the viral cheap china jerseys and social strengths featured in Pokemon Go and is a paid game to boot.

Watch Fifty Shades Darker (2017) Full Movie Online Streaming Online and Download

Mais qui est Shruikan ?
Hacker en semaine A, philosophe en semaine B. Retrouvez le sur Twitter ou Facebook

27 réponses au sujet. Parlons-en !


  1. Shruikan

    Tout à fait Franck.

    Euh Ricard, tu m’expliques ?



  2. Franck

    Je suis d’accord en gros , je peux , aujourd’hui me faire plaisir avec des appareils qui valaient plusieurs mois de salaire à l’époque . Sauf que ce ne sont pas les appareils qui m’intéressent mais la musique . Et avec le vintage , on est gâtés .
    Je ne comprends toujours pas comment ni pourquoi , à l’ère du son numérique parfait , on puisse entendre une pareille daube , que ce soit avec les appareils modernes ou , ce qui est un vrai scandale ; dans les lieux publics et les concerts (quand on voit le prix des places … perso , je n’y vais plus)
    Tout ça doit venir d’un manque d’éducation ou de goût , un peu comme la politesse qui se perd ; la musique , les beaux timbres , l’harmonie , les belles couleurs , la sérénité , tout ça doit aller ensemble …
    On serait devenus des boeufs en 40 ans ? On a jamais été aussi mal habillés , on bouffe de la merde et on écoute de la daube …

    Tout va bien



  3. Ricard

    Nous faire une chiee d’article sur l’encodage la qualité des amplis enceintes ect pour finir par dire que l’on branche son matos avec un câble jack.

    Bof



  4. Quakeerc

    Y a quelque petites choses que je ne comprend pas , d’abord , même si je suis d’accord sur le fond pour la comparaison avec les iPhones/iPod et la hi fi vintage , sur la forme , quelque soit la qualité , je ne vois pas le rapport , puisque l’un est déstiné au salon , l’autre concerne une écoute nomade …

    J’ai du mal à comprendre aussi , c’est l’intérêt des système vintage proposé , puisque ils sont pour la plupart des tuner am/fm , propose t-il vraiment la connectivité nécéssaire pour y relier d’autres sources ? , font- il ampli aussi ?



  5. great website

    Excellent post. I used to be checking continuously this weblog and I’m impressed! Very helpful information specifically the last section 🙂 I handle such info a lot. I was seeking this particular info for a very long time. Thanks and good luck.



  6. karpet permadani

    My brother suggested I would possibly like this web site. He was once entirely right. This post truly made my day. You can not believe just how so much time I had spent for this info! Thank you!


  7. Bon au fait, je tiens à dire que depuis j’ai ma hi-fi (le Harman Kardon 430, effectivement j’ai déjà joui), et des enceintes Philips. 70’s.
    La qualité est époustouflante. C’est juste dingue, incomparable avec tout ce qu’on peut écouter ailleurs en matos moderne.

    En source j’ai du FLAC quand je peux (et là c’est John Lennon/Mick Jagger/Jack White/Nina Simone/qui tu veux dans ton salon), et sinon du MP3 320 avec Spotify Premium, qui est déjà laaaargement suffisant.

    Et j’ai un 33m², avec un séjour qui fait 20m². Ca prend sa place, mais ça passe, ça me plaît que ce soit l’élément central de la pièce.



  8. Britannia

    @Shruikan : Je parie que tu nous feras payer les teasers un demi-million d’euros, prix de base, sans compter la montée aux enchères. Mais t’as promis, alors envoie-toi sur la Lune et fais nous un strip-tease. PS: Et ne me dit pas « Ton commentaire ne compte pas Britannia car il n’articule aucune réponse aux messages précédents =D », j’ai assez souffert d’attendre ce moment *bave d’obsédé qui dégouline sur le torse façon Hentai-Yaoi*, T’AS PAS LE DROIT DE REFUSER.


  9. Ah et au fait, j’ai trouvé ce forum, c’est plutôt sympa, ya plein de références avec photo, et c’est plutôt accessible 😉

    http://www.audiovintage.fr/leforum/


  10. Merci pour ta réponse détaillée. Je ne souhaite pas changer de PC dans l’immédiat, surtout qu’il suffit encore largement à mes besoins (je ne joue plus, à part de temps à autre à des vieux titres en mode « j’ai 23 ans et je suis déjà nostalgique des vieux jeux vidéos » 😛
    Et puis ça prend du temps, et je préfère faire autre chose.

    Le topic est intéressant, mais comme souvent dans ce que je lis sur des forums audiophiles, c’est bourré de jargon et c’est assez difficile d’accès pour le néophyte. Je m’y connais très peu techniquement en son, tout ce que j’ai c’est des oreilles 😛
    Mais c’est bien, j’ai des modèles de carte son, et je pense acheter genre une USB d’netrée de gamme, ça devrait déjà être suffisant.
    Cela dit, est-ce que je vais entendre la différence ?

    Je ne sais pas encore exactement quel système je vais avoir (j’ai commandé à Spike, ça arrive bientôt là), et de toute façon le son surpassera déjà tout le voisinage je pense ^^ C’est juste que je ne veux pas donner à ma jolie stéréo à 500€ un signal médiocre. Donc s’il faut mettre 100/150€ de carte son, pas de souci.

    Ce que je cherche, c’est avant tout d’entendre toutes les nuances de la musique, et d’avoir un son qui ait une âme.

    Ce que j’écoute, c’est très divers. Je veux à la fois pouvoir profiter du solo démoniaque de Ball and Biscuit des White Stripes, de la richesse d’une bonne chanson des Stones, de la voix de Nina Simone qui chante Feeling Good, du concerto pour clarinette de Mozart, de Pyramid Song de Radiohead.
    Avec un bouquin dans mon canap, ou le matin pour me mettre en forme.



  11. Shruikan

    Tes soupçons sont justes, Laurent. Les cartes Realtek sont extrêmement banales, « HD » dans le nom ou pas – élément de preuve : ils sont distribués sur des millions d’ordinateurs.

    Si tu as les moyens d’investir dans un matériel un peu plus intéressant, c’est le moment de réfléchir aux composants de ton PC (et même d’en acheter un carrément nouveau au passage : tu pourras utiliser l’ancien comme serveur de stockage, interface de piratage du Wi-Fi de tes voisins et même console multijeux. il faudra qu’on écrive un article sur ça).

    En effectuant quelques recherches pour trouver une carte son audiophile à prix démocratique, je suis tombé sur cet excellent thread de 2007 : http://chezcaro.forumdediscussions.net/t24-les-cartes-son-audiophiles-et-les-convertisseurs-num-ana

    Grands principes des cartes sons et des CNA, je t’invite à le lire. Pour l’ensemble de ton système, en investissant dans un très bon matériel, en jouant avec les cotes, en essayant de débusquer la perle rare, en mixant du vieux et du neuf, tu peux te retrouver avec une qualité qu’aucun type de ton quartier n’entend (et n’entendra jamais). Mais un son un peu suranné (ce même son typique des platines vinyles de l’époque de nos grands-parents), ça ne se refuse pas non plus.

    Bref, à toi de voir l’utilisation que tu comptes faire de ton audiothèque : tu écoutes quoi, dans quelles ambiances ? Tu préfères siroter un verre de gin en lisant un bouquin, installé dans un canapé molletonné, et en écoutant une musique comme on n’en trouvait que dans les manoirs, ou tu es plutôt adepte de ce qui bouge, qui file le peps parfumé à l’ecstasy, qui évoque la couleur, les raves party ultra haute définition ? La musique est aussi une question de vécu, et elle se définit surtout par ce que tu comptes en faire.

    Personnellement, mon Macbook et ses enregistrements haute qualité me satisfont très bien.


  12. Alors, dois-je investir dans une nouvelle carton son à ton avis ? 😉



  13. Shruikan

    « Excellent article, il n’empêche que ça ne s’emporte pas dans le metro »

    Il existe mille autre choses plus intéressantes à faire dans le métro que d’écouter de la musique (même si ça m’arrive de temps en temps). Lire un bouquin, repérer ceux qui vous dévorent des yeux ou relever les petites manies des gens, par exemple

    « A quand la suite de cet article : « les casques audio vintage » ? »

    Tout est une affaire de patience !



  14. raji

    A quand la suite de cet article : « les casques audio vintage » ?



  15. Carreaux

    Excellent article, il n’empêche que ça ne s’emporte pas dans le metro.
    Et Big up pour la référence à Lautréamont.


  16. Il devrait y avoir environ 3m entre le pc et mon installation, donc ça me paraît correct (de toute façon je ne peux pas faire moins ^^).

    Mon pc (de bureau) a genre 5 ans, monté spécialement dans une boutique avec les pièces que je voulais. La carte son est une Realtek « High Definition Audio » (ce que je soupçonne légèrement d’être un nom générique bidon :P).



  17. Shruikan

    a/ Si tu utilises Spotify Premium, tu ne seras pas frustré. C’est ce que je fais moi-même pour les titres mainstream de ma sonothèque (je suis obligé de composer quand il s’agit d’écouter un vinyle ou du raï, par contre :D)

    b/ Pour la sortie audio, tu utilises quel PC ?

    c/ On s’en bat les couilles (ou presque). Pour le coup, prends un câble classique, et veille juste à ce que la distance séparant l’ordi de ta sono ne soit pas énorme (un câble de 10 mètres ne me semble pas être un excellent choix pour préserver la qualité du signal).

    J’ai étudié ces différences en électronique et je peux affirmer que la dégradation du signal peut se faire rapidement sur la distance. Pour la qualité des câbles, c’est plutôt tranquille. J’ai remarqué les gens qui ont tendance à préférer un modèle de câble haut de gamme à un modèle classique sont similaires à ceux qui voient une différence d’efficacité entre un générique et un médicament classique : placebo is in da place.

    Ah, et…

    « Merci pour cet article rafraîchissant et lifestyle en tout cas ! »

    TKT !


  18. J’ai une hi-fi vintage qui arrive bientôt, mais je me pose des questions sur l’amont, sachant que ma source sera mon pc, pour des raisons de commodité et de « je ne veux pas acheter 500 CD et encore moins vinyles là maintenant tout de suite » :

    – En termes de fichier source, si j’ai bien compris le top c’est du Studio Master. Ca coûte un peu et le catalogue dispo n’est pas gigantesque, mais bon. J’ai vu Qobuz, Linn Records.
    Est-ce que je vais être frustré si j’écoute du MP3 320 (via Spotify quoi) ?

    – En termes de sortie audio depuis mon pc, y a-t-il quelque chose auquel je dois faire attention pour profiter à fond de mon (futur) système ? (-> Faut-il que je rachète une nouvelle carte son ?)

    – Entre le pc et le matos, ou placer le curseur pour utiliser du bon câble mais pas non plus overrated ?

    Merci pour cet article rafraîchissant et lifestyle en tout cas ! 😉



  19. Britannia

    Pourquoi est-ce-que je n’ai pas d’avatar, moi ? MAIS C’EST QUOI CETTE ARNAQUE DE BATARDS ! Remboursez l’Oberführer !

    Sinon, tout bêtement : les progrès numériques comportent TROP TROP TROP de failles, le tactile est un cauchemar au quotidien : saturation du traitement des commandes au touché, plantage, redémarrage, cris, pleurs… A une époque, j’ai troqué mon LG ARENA (baladeur intégré) pour un Samsung à clapet et un baladeur MP3 d’en-temps.
    Autre raison : la dématérialisation des sens au touché et la perte de contrôle; aujourd’hui, t’appuie sur un bouton dans ta bagnole, tu ne sais même pas comment fonctionne le circuit, tout est numérisé, t’es fichtrement dans la merde quand ta vie dépend totalement d’un programme informatisé, c’est un coup à ce que tu prennes le mur dans la gueule ou à ce que tu réveilles les voisins avec ton film X (ici, on vous apprendra à vous passer du porno pour goûter à la vraie vie, au passage comme ça) plein volume planté pour prendre un exemple qui parlera mieux à tous les ex-branleurs qui se sont rachetés.



  20. Jimmy Letter

    Tiens, le Dead Can Dance qui fait vibrer actuellement ma fibre musical sort bien d’enceintes d’une marque citée (Kenwood)… À bientôt pour un article by myself sur ce shit numérique. Bordel.



  21. Shruikan

    Bien entendu Erwin, les machines modernes ne sont pas non plus des merdes, et le numérique n’est pas forcément un monstre qu’il faut anéantir.

    En revanche, ces formats et ces machines manquent cruellement de gueule, sont BEAUCOUP plus chers, et on ne retrouvera pas ce son caractéristique des vieux appareils qui leur permet encore aujourd’hui de circuler entre les gros audiophiles, qui les préfèrent à pratiquement TOUT l’outillage moderne.


  22. Le problème de fond, c’est accoutumance auditive de sons de mauvaises qualité, alors pour sauver la race humaine, il faut agir.

    C’est un savoureux moment que de rentrer à la maison et de quitter les horribles intra pour balancer le son sur les enceintes.
    Mais pas de vintage pour moi, juste les Logitech Z-5500 qui donne une super sensation malgré qu’il soit numérique.

    Alors, oui, une écrasante majorité de ce qui se vend en audio est à chier, mais de temps en temps, certaines choses numérique sont diablement bien calibré et donne des résultats vraiment bon.



  23. Shruikan

    Geoffrey, un ampli possède pratiquement toujours une sortie jack que tu peux aisément relier à un lecteur MP3/ordinateur type Macbook (c’est la solution que j’utilise, personnellement).

    Un câble jack à double sens fera parfaitement l’affaire. Pour ce qui est de l’écoute musicale, le vinyle divise toujours les gens au même titre que la religion ou la définition d’une paire de baskets potable. Tout ce que j’ai à dire sur le sujet, c’est que le vinyle possède des sonorités qui valent le détour. En plus, une collection vinyle + l’installation qui va derrière, c’est pratique pour frimer quand tu invites des gens pour une soirée chez toi 🙂

    PS : pour la musique mainstream, Spotify est parfait



  24. Britannia

    Évitons de se plaindre de l’encombrement des antiquités tant que le progrès technologique ne rivalisera pas -qualitativement- avec les modèles d’écoute du passé; ils sont lourds, larges mais robustes et résistants (sans broder l’aspect qualitatif du calibre audio de ces appareils, une nouvelle fois). La recherche de l’amovibilité et de l’esthétique attractif (ultra-coloré, portatif et tactile) ont buté l’attribut au mérite de la condition d’écoute musicale… Quand on trouvera un lecteur de poche aussi performant que l’électrophone, à ce moment là, oui, on aura le droit à la critique. Ça prend de la place, et quand on habite en studio, ce n’est pas forcément pratique mais tellement stylé, t’imagines une installation comportant plusieurs machines vintages ? Ça en jetterais un max au delà de l’auto-satisfaction. Et c’est un super sujet de conversation avec les ami(e)s qui passent à ton appartement. Chez ma grand-mère, il y avait un tourne-disque (un engin de folie avec une modulation de vitesse 33/45 tours, la compatibilité à son meilleur !) que j’essayais de réparer depuis l’âge de 5/6 ans avec du papier aluminium, puis mes deux casse-couilles de petits cousins ont débarqués et l’ont éclaté… Mais heureusement, les gens ne connaissent pas la valeur de ce qu’ils héritent et s’en débarrassent à la diable en brocante/trocante, tu peux négocier un pick-up pour pas cher. Une installation orchestrale et spectaculaire apporterait un +, mais personnellement, je peux me contenter d’une sortie sonore nouvelle génération de merde avec un format de débit binaire haut de gamme pour pallier au manque en attendant de faire mon choix de génie.


  25. Merci pour la réponse.

    Et ces gens éclairés, ils écoutent de la musiques provenant de quels supports ? CDs ? Vinyles ? (c’est un peu un emmerdement niveau place).



  26. Britannia

    Pour les connecteurs d’entrée tu as le Jack 6.35 femelle, le XLR femelle ou le RCA cinch asymétrique pour les modèles plus ou moins courants connus du grand public Audiophile. Je ne te garantie pas que l’engin que tu vas acquérir a poussé vers la modernité d’adaptation à la connectique de sortie (Jack 3.5mm Femelle) de ton MBook. Renseigne-toi auprès des pros (sur les forums cités), il y a toujours un moyen d’adapter ou de trafiquer les câbles & branchements et obtenir un son convenant voir bottant (+ une customization du filtrage audio personnalisée en fonction de ce que tu veux écouter, tu as des logiciels qui analysent les positions à traduire et régler sur ton ampli vintage) avec une main d’oeuvre de fée.


  27. Question du mec qui n’y connait rien : où est la source musicale ? Si j’ai des MP3 bien encodés sur mon MacBook, de quoi ai-je besoin pour les écouter ? Est-ce que l’ampli est doté d’un jack ?


Comments are closed.